Newsletter du 15 au 19 juillet 2013

Navigateur

  • Chrome

Les efforts de Google finissent par payer du moins en France. Selon les statistiques récoltées et publiées par AT Internet Chrome est pour le deuxième mois consécutif le navigateur le plus utilisé par les internautes français avec 27,7% de parts de marché, sur le mois de juin 2013, c’est une augmentation de 6,4 points par rapport à juin 2012.

La deuxième place du podium revient donc à Internet Explorer et ses 26,4 %, l’année dernière, le navigateur de Microsoft était encore largement premier avec 34,6% d’utilisateurs. La troisième place revient à Firefox qui perd 3,3 points par rapport à juin 2012 pour s’établir à 24,4%. Le constat est identique en Espagne où Chrome accapare 33% de PDM.

Toutefois, sur l’Europe entière Google n’est pas encore premier, devancé d’une courte tête par IE, 27,6% contre 26,8%. Mais les tendances sont à l’avantage de Google, puisque Chrome gagne en moyenne 0,52 point par mois, là où Microsoft s’enfonce de 0,84 point. Juillet devrait donc le mois où Google assoira sa domination en Europe.

at-internet-497x540

Internet

  • Messagerie protégée 

Peter Sunde, co-fondateur de la plate-forme d’échange de fichiers torrents The Pirate Bay, réagit au programme gouvernemental PRISM en lançant une offensive pour le moins osée.

Son projet : mettre en place une application de messagerie privée ultra confidentielle. Et plus que jamais, Peter a besoin de votre aide.

Baptisée Heml.is (mot suédois signifiant « secret »), l’application, qui se veut compatible iOS et Android, utilisera ce que l’on appelle le déchiffrement de bout-en-bout, un système de sécurité très performant permettant de s’assurer qu’aucunetiers ne puisse intercepter, d’une manière ou d’une autre, les interactions des différents utilisateurs. Les premiers visés étant naturellement les gouvernements et les fournisseurs de services Internet.

L’équipe a expliqué sa motivation par le biais de sa page officielle : « Nous aimons l’Internet, les réseaux sociaux et le pouvoir qu’il donne pour partager et tisser des liens sociaux. Ce que nous n’aimons pas, cependant, c’est que la communication privée s’est plus ou moins transformée en un flux ouvert pour les entreprises et les gouvernements »

Oui, mais alors, pourquoi Diable Sunde a-t-il besoin de notre aide ? Eh bien parce qu’il a besoin de sous pour financer son projet ! A l’heure où nous écrivons ces lignes, l’homme a réussi à récolter près de 27 000$, son objectif étant d’atteindre les 100 000$. Et avis aux « gros » donateurs (5$ ou plus) : le cas échéant, vous aurez droit à quelques privilèges et avantages, comme par exemple l’obtention des codes de déverouillage de l’application.

Bien entendu, l’application sera gratuite une fois aboutie, puisque seules quelques fonctionnalités avancées sont prévues d’être facturées, permettant à Sunde de dégager de revenus et, par extension, de s’occuper de l’application.

 

Publicité

  • Honda, hands

Wieden + Kennedy London a imaginé cette superbe publicité pour célébrer les innovations de la marque Honda depuis plus de 65 ans. Appelée « Hands », cette vidéo retraçant les grands modèles pensés par les équipes d’ingénieurs de la marque japonaise apparaissent en modèle réduit comme par magie.

 

  • Fiat, don’t text and drive

Focus sur la campagne Fiat « Don’t Text and Drive » réalisée par l’agence Leo Burnett : une déclinaison de 3 affiches qui sont construites sur le principe gigogne, une l’image dans l’Image. Une fille avec un ballon, un chien ou un bus, tous trois symboles d’accident qui peuvent arriver suite à une faute d’inattention.

 

fiat2

 

Réseaux sociaux

  • Twitter, le ciblage publicitaire par centres d’intérêts 

Plus de trois ans après le lancement des tweets promotionnels et deux ans après leur ouverture au géociblage, les « Promoted Tweets » s’affinent un peu plus. La plateforme de microblogging teste actuellement l’affichage des tweets promus dans le flux d’actualités des membres selon leurs centres d’intérêts. Mais la méthode pour obtenir ce type d’informations fait débat.

Cette nouvelle méthode de ciblage publicitaire est pour l’heure limitée aux entreprises et marques aux États-Unis et se destine donc au marché américain. Pour affiner l’affichage des tweets publicitaires par centres d’intérêts de ses membres, la plateforme de microblogging recueillera deux types d’informations auprès des entreprises affiliées : les données de navigation sur leur site web (cookies) et les adresses e-mails issues de l’inscription à leur newsletter, « celles-ci étant chiffrées lors du transfert » précise Twitter.

Bien sûr, seuls les utilisateurs ayant ouvert un compte Twitter avec l’adresse e-mail correspondant à celle utilisée pour l’inscription à une newsletter verront s’afficher des tweets personnalisés.

Cette méthode peut être jugée intrusive même si les membres de Twitter pourront désactiver l’affichage des tweets promus via leur panneau d’administration. Il leur faudra également activer la fonctionnalité Do Not Track dans leur navigateur web (désactivée par défaut) afin d’éviter le pistage de leurs données de navigation sur le site web des marques.

Reste à savoir concrètement l’efficacité de cette méthode de ciblage, qui dépend essentiellement d’un critère : à savoir le recoupement entre l’adresse e-mail utilisée pour créer un compte Twitter et l’adresse e-mail utilisée pour souscrire au suivi d’offres promotionnelles.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s