Newsletter du 8 au 12 juillet 2013

Nouveautés

  • Kit mains libres interdit au volant

Et si le kit mains libres était finalement interdit au volant ? C’est en tout cas ce que préconise le Conseil national de la sécurité routière (CNSR).

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) est catégorique : selon lui, il faut interdire les kits mains libres (écouteurs, oreillette, et assimilés) au volant. Toutefois, cette décision, découlant d’un vote, est loin d’être actée. Ainsi, elle sera transmise au ministre de l’Intérieur d’ici la fin de l’année 2013.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, si le CNSR réclame l’interdiction des kits mains libres au volant, il s’est abstenu sur la question des systèmes embarqués pour la téléphonie mobile dans les véhicules.

  • Les wearable devices, un marché prometteur

Smartwatch Smile 

Imaginée par Emopulse, la smartwatch Smile est une montre connectée se présentant comme un bracelet. Basée sur deux écrans flexibles OLED couleur, l’un s’activant dès que l’on relève le bras, l’autre dès que l’on fait tourner le bracelet sur son poignet, la Smile intègre toutes les fonctionnalités attendues dans une telle montre et bien davantage.

WiFi, NFC, USB 3.0, Thunderbolt 10 Gbps (incertain) sont de la partie, tout comme un système audio Purepath (sans fil uniquement). Mieux que tous les smartphones existants, la Smile intègre trois caméras (deux « classiques » et une servant de scanner, lecteur sur le côté du bracelet). Comme si cela ne suffisait pas, la reconnaissance vocale est aussi de la partie.

Pour faire tourner tous ces gadgets, une batterie de 2 500 mAh (voire 3 000 mAh selon la tournure des événements) promet deux jours d’autonomie en usage intensif ou une semaine en veille.  Les premiers contributeurs peuvent précommander leur Smile via la campagne Indiegogo pour 480$ en version 128 Go, ou 550 en 256 Go. Livraison estimée pour la fin de l’année 2013, si les fonds nécessaires (300 000$) sont récoltés avant le 11 Juillet.

smile-smartwatch-tres-prometteuse

Smartwatch Androidly

La société Androidly vient ainsi de présenter une montre capable de lancer les applications du Google Play Store.

Facebook, Twitter, Gmail, Google Maps, Cut the Rope, Angry Birds, de nombreuses applications peuvent être lancées directement – seules celles basées sur de hautes résolutions sont incompatibles – sur cette smartwatch conçue par la petite entreprise Androidly et ses quatre employés.

Avec son écran de 2 pouces et ses 320x240pixels, elle fait office de téléphone – contrairement à ce qui se fait actuellement -, d’appareil photo et de GPS. Android 2.2, 256Mo de mémoire interne et un emplacement SD, WiFi et Bluetooth, voilà pour compléter le tableau.

Androidly devrait lancer son projet sur Kickstarter dans les jour qui viennent. La montre est d’ores-et-déjà pré-commandable pour 175€. La production, et la livraison, dépendra donc du nombre de précommandes. Si tout se passe comme prévu, Androidly mise sur le mois de Juillet.

androidly-smartwatch-capable-applications-google-play-store

 

  • Moteurs Tesla 

Tesla Motors vient de dévoiler sa dernière réalisation, un système installé dans son Model S qui pourrait bien révolutionner la recharge de voitures électriques.

Lors d’une conférence tenue jeudi dernier, le constructeur automobile a annoncé que son Model S ne fonctionnerait non pas avec une seule batterie rechargeable à proprement parler, mais avec plusieurs batteries interchangeables.

Ainsi, grâce à ce système, remplacer une batterie ne prendrait que 90 secondes et ne nécessiterait pas de devoir quitter son véhicule. Ceci d’autant plus que le processus semble assez simple et surtout plus rapide encore que de faire un plein dans une voiture ordinaire qui fonctionne à l’essence ou au gazole.

La démonstration effectuée sur la vidéo suivante en témoigne, l’opération semble effectivement assez efficace. Encore faut-il savoir quels en seront les coûts… On parle, en ce qui concerne le prix des stations où l’échange de batteries sera possible, de quelques 500.000$.

 

Publicité

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi ressemblerait votre vie sans téléphone mobile ? Qualcomm a son petit avis sur la question et y répond en vidéo.

Qualcomm est depuis des années au cœur de l’innovation mobile. Aujourd’hui, leurs processeurs Snapdragon équipent les téléphones les plus populaires du  marché, tels que le HTC One, le Sony Xperia Z, le Samsung Galaxy S4 ou le LG Optimus G Pro.

Ils sont donc bien placés pour saisir l’importance de la présence de la technologie et comme beaucoup, angoissent à l’idée d’un monde sans smartphone… Voici leur vision de ce cauchemar.

 

Réseaux sociaux

  • Facebook

Fier de son milliard d’utilisateurs, et des 240 milliards de photos qu’il héberge, Facebook a décidé de développer un outil sensé renouer avec ses bases, établir de nouvelles connexions. En somme, Graph Search est un moteur de recherches différent de celui offert par un Google. Concrètement, il sera axé sur l’association de phrases, Facebook donnait l’exemple suivant : au lieu de taper ‘hip-hop’, on pourra taper ‘mes amis de New York qui aiment Jay-Z’, Plus précis,  il offre la possibilité de trouver des personnes, des lieux et des photos en rapport.

Sur le papier, le Graph Search est une bonne idée. Certains de vos amis pourront savoir quelle marque vous recommandez, les endroits qui vous plaisent ou encore ce que vous avez visité

 

  • Twitter

Wendy’s a proposé aux internautes d’écrire sur Twitter une chanson d’amour pour un cheeseburger.

Wendy’s est une chaîne de fast-food dont la notoriété aux États-Unis n’est plus à prouver. La firme a lancé un nouveau produit : le Pretzel Bacon Cheeseburger. Un sandwich un peu plus cher que ceux de ses concurrents, car d’après Wendy’s, les produits qui le composent sont de meilleure qualité. Et pour inciter la génération Y à consommer ce burger « haut-de-gamme », le fast-food a conçu une campagne social media imaginée par l’agence VML.

Le concept ? Inviter les internautes à poster leurs réactions suite à la dégustation du sandwich,via le hashtag #pretzellovesongs. Et composer ainsi une chanson d’amour dédiée au Pretzel Bacon Cheeseburger. Les meilleurs tweets ont été assemblés et la musique chantée en live stream par Nick Lachey – chanteur du boys band 98 Degrees. Le titre, découpé en plusieurs volets, verra sa version finale disponible à la fin de l’été. Après Lincoln et Intel; Wendy’s s’inscrit donc parmi les marques qui intègrent le crowdsourcing dans leur communication digitale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s