Newsletter du 24 au 28 juin 2013

Projets Volvo

  • Routes électriques

Les véhicules électriques sont certes écologiques, le réapprovisionnement en énergie de la batterie a toujours été une problématique. C’est pourquoi, Volvo a imaginé une solution différente pour y remédier. Au lieu de se focaliser sur une recharge sans fil, le groupe mise sur des routes qui rechargent les voitures.

Volvo a collaboré avec la compagnie suédoise Alstom pour développer le projet. Il s’agit de deux rails posés sur un tronçon de route afin d’alimenter les véhicules électriques qui passent au-dessus. Ces rails sont en réalités deux lignes d’alimentation représentant chacune le pôle positif et négatif pour conduire le courant. Pour tester la technologie, une route de 400m de long a été créée dans la ville de Hällered. Le principe est simple : en roulant dessus, un véhicule équipé de collecteur de courant pourra récupérer l’énergie électrique et s’en servir pour rester opérationnel. Le courant de 750V obtenu sera ensuite conduit vers un refroidissement par eau.  Toutefois, les concepteurs précisent que les lignes ne fonctionnent que lorsqu’une voiture la traverse.

De façon à garantir une certaine sécurité, ceux-ci n’omettent pas de préciser que ces bandes électriques sont coupées en diverses portions, délivrant un courant uniquement lorsqu’un véhicule entre en contact.

Outre la sûreté du système, ceux-ci réfléchissent également à diverses façons de calculer la consommation de chaque véhicule, à divers moyens de paiement ainsi qu’aux problèmes de dégradation des chaussées qui pourraient bien endommager les bandes.

Dans l’avenir, une telle démarche permettrait de dépanner  ceux qui sont à court de batterie en plein trajet.

 

  • Voitures autonomes

Le constructeur automobile Volvo va bientôt dévoiler un concept car équipé d’un système de stationnement autonome. Il est capable de trouver une place de parking et de s’y garer tout seul, sans personne au volant. La voiture interagit également avec les autres véhicules et les piétons présents sur l’aire de stationnement.

Le principe est de libérer le conducteur de la recherche fastidieuse d’une place pour se garer. Celui-ci peut descendre de voiture à l’entrée du parc de stationnement et la récupère plus tard au même endroit. Le conducteur se sert d’une application de téléphone mobile pour activer le stationnement autonome, puis peut alors descendre tranquillement de sa voiture. À l’aide de capteurs, le véhicule repère une place libre et s’y dirige. La procédure fonctionne dans l’autre sens, lorsque le conducteur vient récupérer son véhicule. De fait, la vitesse et le freinage de la voiture sont adaptés à l’environnement du parking.

Volvo dispose déjà d’une expérience en matière de conduite autonome avec sa participation au SARTRE (Safe Road Trains for the Environment), visant à concevoir des convois de véhicules qui se déplacent de manière automatique. Selon l’expert sécurité de Volvo, Thomas Broberg, ce type de technologie est amené à intégrer rapidement certains modèles de la marque : « Le stationnement autonome et les technologies de véhicules en convois automatisés sont encore en cours de développement. Cependant, nous ferons les premiers pas vers notre objectif, conquérir le leadership en ce domaine, en commençant par la direction autonome. Elle sera introduite sur le nouveau Volvo XC90 qui sera dévoilé fin 2014 ».

Nouveautés

  • Projet Loon

Lien : http://www.google.com/loon/

Loon part du postulat suivant :« Deux tiers de la population mondiale n’ont toujours pas accès à une connexion rapide et bon marché, et il reste beaucoup de chemin à parcourir dans ce domaine. Il faut en effet compter avec de nombreux obstacles naturels (jungles, archipels, montagnes, etc.) et d’ordre financier. Dans la majorité des pays de l’hémisphère sud, le coût d’une connexion Internet dépasse encore aujourd’hui l’équivalent d’un revenu mensuel. »

C’est donc pour pallier aux difficultés d’accès (technique, géographique et économique) que Google veut déployer ses ballons à 20 km d’altitude, en pleine stratosphère, deux fois plus haut qu’un vol commercial. Les ballons seraient capables de couvrir chacun une zone de 40 km de diamètre et d’offrir « un accès à Internet à des vitesses comparables, voire supérieures à celles des réseaux 3G actuels ». N’étant pas suffisamment hauts pour être en orbite comme les satellites, les ballons seront ajustés grâce aux énergies solaire et éolienne pour toujours utiliser les vents d’altitude souhaités.

Le programme pilote met pour l’instant à contribution 50 testeurs locaux. le projet ne devrait pas s’arrêter là et pourrait facilement s’appliquer à tous les pays situés à la même latitude que la Nouvelle-Zélande (Afrique du sud, Uruguay, Australie ou Chili par exemple) avant, si le procédé a fait ses preuves, de s’installer un peu partout dans le monde.

  • Recharge solaire pour portable

Nivea enrichit sa communication avec une innovation technologique. L’été approche et la marque propose de recharger son téléphone portable par énergie solaire. Une campagne de marketing direct accompagnée du spot « Summer in Brésil » (réalisée par DraftFCB) vante les mérites de l’été au Brésil. La marque en profite pour faire la promotion de ses crèmes solaires mais là n’est pas le cœur du spot. Des filles en bikini feuillettent des magazines sur la plage et tombent sur une page Nivea : une pub pour crème solaire avec une prise USB (pour connecter son chargeur, la plupart des smartphones se rechargeant par ordinateur) et un cadran solaire de l’autre côté. Une innovation très pratique pour ne quitter la plage qu’avec le soleil, et peut-être même un nouveau concept qui pourrait relancer les supports d’une publicité qui se concentre de plus en plus sur le digital.

Réseaux sociaux

  • Instagram annonce l’arrivée de la vidéo

Instagram a lancé, le 20 juin, une nouvelle fonctionnalité sur son application de partage de photos : les 130 millions d’utilisateurs peuvent désormais publier des vidéos de 15 secondes maximum sur le réseau social, désormais propriété de Facebook. Une nouveauté qui a rencontré un succès de taille, puisque 5 millions de vidéos ont été publiées lors des 24 premières heures du service. Mais Instagram Vidéos fait aussi grincer des dents dans le monde entier. Morceaux choisis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s