Newsletter S28 & S29

    • Communication

Campagnes de communication BMW/Audi/Mini :

 Renault Twizy lance les Essais branchés
Afin de promouvoir les solutions de recharge de Renault Twizy auprès d’un public parisien, OMD et Publicis orchestrent pour le compte de leur client un partenariat inédit avec Autolib et la RATP : « les essais branchés ».
Les parisiens auront l’occasion d’essayer la très urbaine et électrique Twizy, dont 30 véhicules seront stationnés dans 10 stations Autolib (1) de la capitale les 6 et 7 juillet prochain. Les bornes de ces stations seront habillées aux couleurs de Renault Twizy pour l’occasion.
Cette opération sera annoncée dans Direct Matin les 5 et 6 juillet et sur le site de la RATP tout le mois de juillet. Les essais seront inaugurés par un Happening vendredi 6 juillet entre 19h et minuit dans 5 stations Autolib’(2) proposant au grand public un relooking avant de sortir et d’essayer Twizy.
Des animations autour des essais sont prévues pendant la durée de l’opération afin d’en accroitre la visibilité et d’inciter le public parisien à vivre cette nouvelle expérience urbaine.
Pour accéder plus facilement à ces essais, le site de la RATP offre la possibilité aux internautes de localiser les bornes Autolib sur les plans de quartier et de calculer en amont leurs itinéraires. Cette fonctionnalité permettra également de sélectionner à l’issue de l’opération les concessions Renault en Ile de France, dans une logique « drive to store ».

Source : http://www.docnews.fr/actualites/renault-twizy-lance-essais-branches,13780.html


Float : La pollution contrôlée par le consommateur

Et si chaque citoyen du monde pouvait avec un simple cerf-volant connaître le degré de pollution de l’air qu’il respire ? Avec cette ambition, deux étudiants d’universités américaines ont développé un projet activiste, scientifique, artistique et unique au monde. Une idée qui devrait séduire les marques…
Avec le rôle prépondérant joué par les réseaux sociaux dans la chute de l’ancien gouverneur Bo Xiliai, figure montante du parti communiste, le gouvernement chinois durcit sa censure sur la Toile et les deux principaux services de microblogs Sina Weibo et Tencent QQ. Les autorités de l’Empire du milieu plombent les ailes de la transparence et de la liberté d’expression, à quelques mois des changements programmés à la tête du pays.
Donc quand il s’agit d’empêcher le peuple de connaître la vérité sur la très forte pollution de l’air, l’exécutif va même jusqu’à provoquer un incident diplomatique : le mois dernier, l’ambassade américaine était sermonnée pour avoir relayé sur Twitter la (très mauvaise) qualité de l’air à Pékin. Depuis, aucun gouvernement étranger n’est autorisé à publier la moindre donnée sur la pollution atmosphérique.
Accusé en 2007 par un rapport de la Banque mondiale de provoquer 750 000 décès prématurés en Chine, ce désastre environnemental et de santé publique est un sujet sensible qui embarrasse le pouvoir. Début août, quand le projet FLOAT va importer à Pékin sa « science citoyenne », dixit l’un de ses co-fondateurs, quelle sera donc la réaction de l’exécutif ? Deren Guler et Xiaowei Wang n’y songent pas encore. Pour les deux étudiants de Carnegie Mellon et Harvard, FLOAT est « un art public et technologique d’expérience visuelle et sensorielle, qui permet avant tout de rassembler les gens. »
Ce rassemblement pour la transparence et la possession individuelle de données informatives sur la pollution de l’air, FLOAT le construit avec un seul outil, inattendu pour un tel usage : un cerf-volant. Equipé de microcontrôleurs, chaque cerf-volant dispose de détecteurs et d’un indicateur LED capable de classer les degrés de pollution et les polluants par couleur (rouge, jaune, et bleu). Une carte SD intégrée permettra à chaque utilisateur de conserver ses données, si jamais Pékin bloque leur accès sur Google Map etCosm, où elles sont automatiquement envoyées.
Déjà subsidié par The Awsome Foundation et la Black Rock Arts Foundation, FOAT est en cours de financement sur le site de crowdfunding Kickstarter, sur lequel il demande 2250 euros. Autant dire rien du tout. Avec ou sans cet argent, FLOAT sera à Pékin dans quelques semaines pour des ateliers et des démonstrations publiques. Chaque citoyen pourra fabriquer son propre cerf-volant et l’équiper de la technologie inventée et promue par FLOAT.
Une jolie leçon d’activisme intelligent ! Et pour les marques, une belle opportunité également de montrer leur intérêt pour l’environnement. Pourquoi ne pas imaginer certains constructeurs automobiles, comme par exemple Toyota Prius ou la Renault Twizy, offrir avec chaque achat, un tel cerf-volant à leurs consommateurs, pour montrer au monde entier qu’elles sont sincères dans leur volonté de moins polluer? A suivre…

Source : http://www.influencia.net/fr/rubrique/check-in/float-pollution-controlee-par-consommateur,41,2762.html


Fiat veut croquer la pomme

Fiat est décidé à faire le grand plongeon pour aller défier l’Oncle Sam sur son propre terrain. Gare à vos chevaux grosses cylindrés, la petite italienne vient rouler sur vos plates-bandes.
Depuis sa fusion avec l’américain Chrysler, la marque italienne, avec sa petite Fiat 500, part à la conquête du nouveau monde. Après une série de spots humoristiques qui mettaient en scène notamment Jennifer Lopez et Charlie Sheen, la petite citadine prend ses jantes à son cou et s’élance du haut de sublimes falaises italiennes pour émerger sur les rives de New York. Comme symbole fort de ce désir de conquête, la statue de la liberté se reflète sur le rétroviseur de la voiture.
Un pari risqué pour la Fiat 500 qui va se heurter à une population adepte des pick-up et des berlines. Mais c’est bien sûr sans compter sur le charme rétro de la petite italienne.

“The next wave of Italians has come to America. And they’ve come to party.”, déclare la voix off.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/fiat-veut-croquer-pomme,13951.html


Le maxi coffre de la Mini
Des étudiant de Miami Ad School ont imaginé un procédé simple et efficace pour démontrer que l’espace intérieur de la Mini Clubman Cooper a du coffre. Maxi pertinent les mini pro. !
Il leur a suffit de disposer un des modèles dans un aéroport et d’intégrer le tapis roulant à bagages dans le coffre. La contenance de la Mini Clubman Cooper est parfaitement mise en valeur et donne une soudaine envie de se glisser derrière le volant pour aller barouder.

« I’m Going on a Trip, and I’m Taking With Me … »

Source : http://www.docnews.fr/actualites/maxi-coffre-mini,13946.html


Audi crée la symbiose
A l’occasion de la quatrième étape du Championnat de France des Circuits FFSA, qui s’est déroulée les 14 et 15 juillet à Magny-Cours, le constructeur automobile Audi France a diffusé en avant-première « Symbiosis », un film qui mêle images réelles et virtuelles montrant le lien unique qu’il existe entre le pilote et sa voiture.
Audi a choisi le GT Tour pour produire ce contenu car cette compétition est l’occasion pour les meilleurs pilotes de France de dépasser leurs limites au volant de voitures toujours plus perfectionnées et intuitives sur de nombreux circuits.

Le film réalisé par l’agence Lowe Strateus pour Audi France lors d’une séance d’essais, met en scène l’Audi R8 LMS ultra qui court cette saison en Championnats de France GT FFSA aux mains de Stéphane Ortelli et David Hallyday. Diffusé en avant-première sur le site http://www.GT-Tour.fr, il bénéficiera d’une communication via les réseaux sociaux et les blogueurs influents. Il sera aussi relayé sur les plateformes internet audi.fr, youtube.com/audifrance, d’Oreca et du GT Tour et sur celles des partenaires, dont Tag Heuer et Xbox 360.

Sources : http://www.docnews.fr/actualites/audi-cree-symbiose,13937.html


Mini USA « Win Small »
N’ayez plus honte d’être petit ! Regardez aujourd’hui autour de vous et vous verrez qu’être petit c’est quand même avoir plus de chance d’être le gagnant. Messi nous a prouvé que dans le sport il était au-dessus de tout le monde, le nain dans Game of Thrones donne de l’importance à son rôle et même Joséphine ange-gardien a réussis à devenir une star sur TF1. Bref, la taille ne compte pas…
Mini nous le prouve également en diffusant un film publicitaire s’intitulant « Win Small ».  Un film qui démontre que la taille peut devenir une véritable force et que s’en servir quand il le faut vous rendra juste imbattable. En clair, Mini porte son discours aussi bien à sa clientèle qu’à sa concurrence, comme un majeur levé en l’air pour dire qu’ils sont encore les plus fort…

Source : http://imadgine.fr/mini-_-win-small/tv-cinema/

 

 

    • Digital

You Tube diffusera en octobre 13 chaînes de télé en France
YouTube diffusera, dès le mois d’octobre, 13 chaînes de télévision gratuites en France, visibles sur le Web ou les téléviseurs connectés, révélait Le Figaro du 9 juillet. La plate-forme de partage de vidéos, filiale de Google, a lancé à ce titre un appel d’offres pour la création de programmes, pratiquement terminé, ouvert aux maisons de production classiques ainsi qu’aux sites Internet et agences de publicité. Endemol, l’agence Capa, la société Troisième Oeil (qui produit notamment C à vous sur France 5) ou encore le site Aufeminin.com figureraient parmi les sélectionnés. Ces producteurs partenaires recevront en moyenne un minimum de 500 000 euros pouvant aller jusqu’à 1 million, pour fournir 20 heures de programmes frais par an.
Source : Stratégies Magazine du 10/07/12


Twitter améliore ses fonctions de recherche

Twitter a décidé de procéder à des améliorations de son moteur de recherche en introduisant notamment des propositions sur base d’un seul mot entré (fonction «autocomplete»), ou des corrections orthographiques automatiques, se rapprochant ainsi de ce que propose Google. La fonction autocomplete proposera de compléter automatiquement les termes d’une recherche: par exemple, un internaute recherchant «Laure» pourrait voir apparaître le nom de la championne de natation Laure Manaudou avant même de finir de taper son nom. Les usagers pourront également faire des recherches sur un sujet donné uniquement parmi les gens qu’ils «suivent» sur le réseau social.
Source : Stratégies Magazine – Le 13H de la Com du 10/07/12

 

 

    • Mobile

Amazon pourrait arriver sur le marché des smartphones
Amazon serait en train de fabriquer son propre smartphone en partenariat avec l’entreprise taïwanaise Foxconn, d’après l’agence Bloomberg. Le spécialiste des biens culturels sur Internet, qui a sorti sa tablette Kindle Fire en novembre 2011 pour 199 dollars (bien loin des 400 dollars d’un Ipad d’Apple), pourrait sortir un smartphone à bas prix sous avec le système d’exploitation Android de Google.
Source : Stratégies Magazine du 10/07/12


Facebook prépare la publicité sur mobiles

Facebook devrait inaugurer un nouveau type de publicité pour téléphones mobiles qui ciblera les consommateurs en fonction des applications qu’ils utilisent, a affirmé le Wall Street Journal le 7 juillet sur son site Internet. Le réseau suivra à la trace les applications que les gens utilisent en se connectant grâce à sa fonction Facebook Connect, qui permet de se connecter à des millions de sites Internet et d’applications comme Amazon.com, Linked In ou Yelp avec identifiant et mot de passe Facebook. Le réseau social pourrait même aller jusqu’à espionner ce que les utilisateurs font sur les applications, mais cette hypothèse n’a pas été définitivement validée par Facebook, ont ajouté les sources du quotidien financier.
Source : Stratégies Magazine – Le 13H de la Com du 10/07/12


Médiamétrie-eStat lance la mesure des appli et du streaming sur Xbox
Le service eStat’Apps – la mesure de Médiamétrie-eStat exclusivement dédiée aux Applications Mobiles – s’enrichit encore avec l’analyse de la fréquentation et du comportement des internautes sur les applications disponibles sur les consoles Xbox.
Au premier trimestre 2012, 2,5 millions de foyers sont équipés d’une Xbox 360*, nouveau canal pour accéder à des applications sur le téléviseur : services replay des chaînes de télévision, plateformes de vidéo, jeux, réseaux sociaux…
Cette mesure vient compléter le dispositif existant sur les applications sur iPhone, iPod touch, iPad, Android, BlackBerry et Windows Phone. eStat’Apps est une mesure site-centric qui s’appuie sur un marqueur intégré dans les Applications Mobiles.
Source : http://www.docnews.fr/actualites/mediametrie-estat-lance-mesure-appli-streaming-sur-xbox,13860.html

 

 

    • TV

TV connectées : le téléspectateur devient télé-acteur
Les usages vont changer peut être plus vite qu’il n’y parait, car la TV connectée s’installe plus rapidement que prévu dans les foyers selon GFK .
Selon GFK Consumer Choices, 3 millions de TV connectées ont été vendues entre le 1er trimestre 2009 et fin mai 2012. Les ventes de web TV sur janvier-mai 2012 affichent une croissance à deux chiffres de +13%. D’ici fin 2012, les ventes de TV connectées représenteront 28% des actes d’achat, soit environ 1 pièce vendue sur 4. « Nos mesures des premières semaines de ventes en juin 2012, nous renvoient les signes d’un marché en pleine croissance : +21% en quantité et +42% en chiffre d’affaires ! » souligne François Klipfel, Directeur Général Adjoint chez GfK Consumer Choices France dans un communiqué.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/connectees-telespectateur-devient-tele-acteur,13928.html

 

 

    • Out-Door

Le street art au service de la ville
La majorité des citadins n’ont pas conscience à quel point leurs rues sont le fief d’un véritable trésor contemporain. Le street art devrait en effet faire partie, aux yeux de tous, de notre patrimoine historique et culturel, et pourtant, le vandalisme ne lui fait pas bonne publicité. Pour résoudre ce problème, la Mairie de Lisbonne a lancé une galerie d’art en plein air entièrement consacrée à l’urban art…


A Lisbonne, comme dans beaucoup de grandes villes, le street art est encore méconnu et mal aimé des habitants. Souvent symbole de pollution visuelle et de dégradation, cette forme d’art contemporaine a mauvaise publicité.
Pour donner un autre tournant à ce préjugé injuste, la Mairie de la ville a fait inaugurer, avec l’aide de l’agence Torke, une galerie d’art urbain en plein air. A l’origine du projet, le constat que la capitale portugaise, connue pour son riche patrimoine culturel, possède la plus grande collection de street art au monde… Une richesse pourtant totalement négligée par la population. Le défi à relever était donc de changer cette « honte » en fierté, et de l’exposer à tous comme un bien artistique, mais aussi culturel et social faisant partie de leur quotidien.


Soutenue par un site web dédié répertoriant l’ensemble des œuvres d’art réalisées à Lisbonne depuis 1974, la « Urban Art Gallery », est donc destinée à aller à la rencontre des âmes réticentes pour leur montrer que non, le graffiti n’est pas un crime. Des artistes du milieu, embauchés par la Mairie, ont enfin pu exercer légalement leur art sur des espaces publics, décorant façades, voitures, bennes de recyclage d’ordures…
L’issue : l’organisation du Go Arte Urbana Project Tour, une visite de la galerie plein air à bord de deux Citroën DS3 customisées, conduites par les artistes expliquant le projet et leur univers.

Une opération de relations publics au résultat plus que probant puisque :
– 3 000 personnes se sont laissé tentées par la visite en DS3
– 3 000 contributions artistiques pour les spots de recyclage ont été proposées à la mairie
– le projet a contribué à la réduction des actes de vandalisme et de dégradation du patrimoine historique
– le gouvernement portugais l’a élu meilleur projet culturel de l’année
– le journal The Guardian a élu la collection street art de Lisbonne comme la plus belle du monde
Sans oublier le Lion de bronze remporté à Cannes, catégorie RP…

Source : http://www.influencia.net/fr/actualites1/street-art-service-ville,115,2773.html

 

 

    • Etudes

Luxe et médias sociaux font bon ménage
41% des répondants à l’étude « Consumer Connect » réalisée par CNN, utilisent les médias sociaux pour se connecter à leurs marques de luxe préférées.
Ils sont 33% à avoir recherché des informations sur les marques de luxe et produits. 17% d’entre eux suivent sur twitter ou ont « liker » une marque de luxe. 17% suivent les nouvelles sur les marques de luxe. Une information qu’ils sont 10% à partager ou poster. Sur les applications mobiles ou tablettes ils sont 8% à avoir telechargé et utilisé celles des marques de luxe.

Comment jugent-ils les marques de Luxe ?
Les répondants de cette étude ont une idée assez précise du luxe, pour le décrire: ils répondent spontanément qu’il est synonyme de « cher » (75% ), de qualité supérieure (59%), de créateurs (58%), d’exclusivité (54%), d’extravagance (51%). Pour seulement 13% des répondants le luxe est synonyme d’innovation.
La publicité semble être la clé dans la construction de l’image d’une marque de luxe, c’est ce que pense 75 % des répondants. 51% des personnes avouent que leurs décisions d’achats de produits de luxe sont quelques fois plus d’ordre émotionnel que rationnelle, mais que cet achat les fait se sentir bien dans leur peau (44%).
La qualité supérieure est un facteur décisif pour toutes les catégories de luxe, à l’exception des bijoux, pour qui la valeur d’investissement joue un rôle plus important. Que ce soit à travers son image, la visibilité ou son histoire, la marque joue un rôle crucial dans toutes les catégories.


Source : http://www.docnews.fr/actualites/luxe-medias-sociaux-font-bon-menage,13901.html 


Le luxe d’expérience n’empêche pas la possession
L’achat de produits de luxe est de plus en plus perçu comme un investissement à long terme. 52% des consommateurs dans les pays développés et 61% dans les pays émergents définissent le luxe de cette manière.
Selon l’Observatoire International des Clientèles du Luxe* – World Luxury Tracking – ce chiffre a progressé sensiblement depuis 2007. Dans un univers instable où le sentiment dominant est celui de la fragilité et du caractère éphémère de toute chose, posséder des objets de valeur procure une forme de stabilité. Selon l’Observatoire, les produits de luxe expriment un savoir-faire susceptible de résister à l’air du temps et de passer l’épreuve du temps. 55% des clients dans les pays développés envisagent le luxe comme « une tradition, un savoir faire » (66% dans les pays émergents). Ce score est en nette augmentation depuis 2007 précise l’étude. Mais la raison la plus importante du désir de posséder aujourd’hui réside sans doute dans le plaisir que l’on ressent dès lors que l’on a trouvé l’objet qui nous correspond vraiment, souligne l’analyse de ces résultats. C’est une des évolutions majeures constatées depuis 2007. Le luxe est de plus en plus associé à l’expression « d’une personnalité, d’un style personnel ». Pour 61% des personnes interrogées, se différencier demeure important et la recherche de produits exclusifs sert un idéal d’authenticité individuelle. Les posséder devient un but en soi.
L’Association des Professionnels du Luxe, en partenariat avec Ipsos et Boston Consulting Group, ont par ailleurs proposé une analyse de la répartition de la consommation de Luxe au plan global à l’occasion du « Luxury Outlook » (conférence annuelle organisée par l’Association des Professionnels du Luxe en partenariat avec Ipsos et Boston Consulting Group).
Les chiffres publiés en 2011 montrent que le luxe d’expérience représente environ 35 à 36 % du marché global du luxe évalué à 1 100 milliards d’Euros, et si ce segment a cru plus vite que le luxe personnel entre 2009 et 2011 (9,7% v/s 8,5%), sa croissance est légèrement inférieure à celle du luxe d’ « investissement » qui représente autour de 45% du marché global et progresse de 10% sur la même période. L’expérience de luxe correspond à l’émergence de la location de produits de luxe, l’occasion haut de gamme et la croissance des marchés de l’expérience (spa, hôtellerie de luxe…), mais n’empêche pas la possession pour autant. L’étude révèle que 92% des personnes qui louent des produits de luxe en possèdent déjà. La location est au service de la possession souligne le communiqué, ainsi, en économisant sur certains biens (en les louant), on se donne plus de moyens pour obtenir d’autres biens. Car c’est bien là ce que l’on observe de plus frappant depuis 2007 : la convoitise est de plus en plus forte.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/luxe-experience-empeche-pas-possession,13929.html


Les digitals mums aiment Audi et H&M
L’étude Digitals mums (de KR media, WebMediaGroup et aufeminin.com) s’est penchée sur le goût des femmes internautes en matière de mode et d’automobile.
Si elles aiment H&M et Audi, l’étude révèle que  84% des Digital mums® accordent de l’importance à la performance et à la qualité des produits,  82%   insistent sur l’accessibilité en magasin et sur Internet. Sur le prix, 77% admettent que le prix est un élément déterminant, 85% recherchent un bon rapport qualité-prix et 70% un prix abordable. Selon l’étude pour 75% d’entre elles, l’expérience qu’elles ont des marques est clé : les marques préférées sont des marques auxquelles elles sont habituées, qui plaisent à tous les membres de leur foyer et en lesquelles elles ont confiance. 72% d’entre elles citent l’innovation comme critère déterminant de leur préférence et 71% les valeurs que la marque véhicule.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/digitals-mums-aiment-audi,13772.html 


Le Syntec Numérique édite son livre blanc sur le Cloud
Le marché français du Cloud computing représente désormais l’un des principaux moteurs du marché du numérique, il devrait dépasser le milliard d’euros en 2012 et connaître une croissance annuelle moyenne de 31% d’ici à 2015.


Pour mieux comprendre les défis du Cloud, Syntec Numérique, syndicat des acteurs du numérique, et Philippe Hedde, Président du comité Infrastructures,  organisaient il y a deux jours  une conférence réunissant les principaux acteurs français.
Cette matinée était enfin l’occasion de présenter le livre blanc « Cloud computing : nouveaux modèles », fruit d’une collaboration inédite et constructive entre Syntec Numérique, les représentants du CRIP (Club des Responsables d’Infrastructures et de Production Informatique) et ceux de l’Ae-SCM, association pour la promotion des bonnes pratiques du sourcing.
Ce travail collectif a permis de traiter des enjeux induits par la révolution du Cloud. Les Enjeux pour les entreprises clientes : la contractualisation, le rôle et le fonctionnement de la DSI, les évolutions des compétences internes, la remise en cause des aspects économiques (Opex/Capex, ROI, valeurs intangibles…), les modèles d’architectures hybrides (coopération Cloud avec le SI existant), les standards, normes et autres problématiques de réversibilité… et ceux pour les entreprises de l’offre : les modèles économiques, le partage de la valeur, les nouveaux partenariats, la contractualisation et les engagements (SLAs), les problématiques d’interopérabilité des Clouds.

Cliquez  ici pour accéder au livre blanc.


Nouveaux usages et nouvelles valeurs : comment répondre aux aspirations émergentes
Chaque trimestre, Soon Soon Soon publie le baromètre des aspirations et des valeurs émergentes, le Soonoscope. Voici les 4 grandes tendances révélées par le 1er numéro : renforcement de la famille, spiritualités customisées, créativité et bling bling not so dead…
Les contenus de magazines, de films, de livres, musiques et sites web, sont le reflet des valeurs qui influencent les modes de vie au quotidien. Or selon les psychosociologues, les valeurs sont les principes majeurs qui guident la vie de l’individu. En période de crise et d’incertitude, analyser celles qui motiveront les comportements de demain est un outil puissant pour anticiper les évolutions à venir. Soon Soon Soon révèle en exclu les résultats du premier baromètre des valeurs émergentes, le Soonoscope.

TENDANCE 1 : LA COMMUNAUTE ET LA FAMILLE PLUS FORTES QUE JAMAIS
Le baromètre du 1er trimestre 2012 révèle sans surprise les aspirations à une société plus civique et plus juste : nous sommes en plein cœur de la crise, les valeurs du moment reflètent donc un besoin de solidarité et de justice, c’est entendu. Ces valeurs s’expriment à travers l’engouement pour le micro-crédit ou pour des actions civiques de proximité comme en témoignent les Real Life Super Heroes.
Les Real Life Super Heroes font partie d’un mouvement rassemblant des centaines d’activistes aux Etats-Unis qui, habillés en superman ou tortue ninja, récoltent des bons pour des associations caritatives, participent au nettoyage des espaces publics ou rendent visite aux sans abris.
Ce besoin de solidarité s’associe à une forme de nostalgie pour une époque (fantasmée ?) où les logiques individuelles étaient moins puissantes que les logiques collectives. Selon Luc Balleroy, le Directeur Général de l’institut Opinion Way interviewé pour le Soonoscope, «la fragmentation de la cellule familiale, associée aux logiques d’individuation promues par la société de consommation, a fait naître un besoin fort de ré-alliance». On s’attend donc à une affirmation du retour de la cellule familiale, et à celui des communautés.

TENDANCE 2 : DIEU, VERSION CUSTOMISEE
De façon plus inattendue, les valeurs liées à la spiritualité sont très présentes sur le baromètre: retour à l’essentiel, unité avec la nature, détachement, sens, etc. Elles s’expriment plus fortement que n’importe quelle autre et correspondent aux valeurs du développement durable. C’est aussi la manifestation d’un désir de sagesse dont on a vu l’expression au cinéma avec le succès du film«Des hommes et des Dieux» et que l’on retrouve dans de nombreux signaux faibles du moment : engouement pour la méditation, explosion du nombre de cours de yoga, etc.
Mais ce retour du fait spirituel a quelque chose de très spécial : il s’agit d’une spiritualité laïque, adaptable et « customisable ». Dans une interview accordée au magazine Clés en Février 2012 sur le sujet, le sociologue Frédéric Lenoir affirmait ainsi  «qu’on extrait les éléments pratiques en laissant les aspects théologiques de côté». La spiritualité bricolée pour donner du sens aux actions du quotidien et se retrouver.

TENDANCE 3 : BLING BLING IS (NOT) DEAD
Vivre c’est faire des choix et choisir, c’est trancher entre des valeurs parfois conflictuelles. On note sur le baromètre que la montée en puissance de la quête de sens vient contrer des valeurs individualistes très marquées 90s’ : réussite personnelle, ambition, succès, etc. Ces dernières apparaissent de façon moins significative que les premières. On semble donc entrer dans une dynamique collective où la solidarité sera fondamentale sur le long terme.
On trouve également sur le baromètre les valeurs du bling-bling, valeurs qui s’opposent également à celles de justice et de générosité. S’il est vrai qu’elles s’expriment là aussi moins fortement que les aspirations à la spiritualité et à la solidarité, elles restent fortes néanmoins : à moyen terme, le bling-bling ne semble donc pas prêt de disparaître.

TENDANCE 4 : PRENDRE LES CHOSES EN MAIN ET ETRE CREATIFS
Dernières valeurs fortes : la créativité, l’éphémère, l’intensité mais aussi et surtout la volonté de «faire péter le cadre». Ces valeurs, regroupées sur le baromètre sous l’intitulé «goût pour le coup d’éclat» s’expriment très fortement et témoignent d’un ras le bol généralisé. «Avec la crise, on se rend compte qu’on ne maîtrise plus les tenants et les aboutissants [du] système. La réaction est alors « on va tout faire péter», d’où la montée des extrêmes.», affirme Luc Balleroy.
A ces valeurs sont associées celles de la créativité. Cette volonté de faire « péter le cadre » n’est donc pas destructrice : on n’hésite plus à reprendre les choses en main de façon créative. On réparer sa voiture soi-même dans un self garage, on dessine et fabrique ses propres meubles, on innove dans son coin avec comme moteur la création de nouveaux liens. Et ça donne l’habitat partagé ou les consommateurs qui se regroupent pour négocier les meilleurs prix.
Difficile de dire exactement ce qu’il sortira des changements actuels : tout ce que l’on peut faire pour le moment c’est suivre au plus près les évolutions pour tâcher d’accompagner – voire d’anticiper – au mieux les mutations en cours.

Source : http://www.influencia.net/fr/actualites1/nouveaux-usages-nouvelles-valeurs-comment-repondre-aux-aspirations-emergentes,47,2757.html 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s