Newsletter Spéciale Cannes Lions – Partie 1


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Cannes Lions sans jamais avoir osé le demander.
Vivez les Cannes Lions comme si vous y étiez grâce à la newsletter de la team digitale !

Pour commencer un petit récapitulatif de cet événement cannois. Les Cannes Lions 2012 en chiffres, c’est :

–       1 appli iPhone à télécharger ici

–       1 « client de l’année » : le groupe Mars (Snickers, Skittles…)

–       9 ans c’est l’âge de Caine Monroy (JWT), le plus jeune intervenant.

–       15 catégories de récompenses (dont 2 nouvelles : Entertainment et Mobile)

–       +19% d’augmentation du nombre de projets soumis par rapport à 2011

–       59ème cérémonie cette année (création en 1954)

–       87 pays participent à la compétition

–       700€ : le prix moyen à payer pour soumettre 1 projet au jury

–       9.500 publicitaires du monde entier seront à Cannes

–       34.301 publicités ou opérations marketing soumises au jury (liste complète ici)

–       44.000 fans sur Facebook à rejoindre ici / 56.000 followers sur Twitter (ici) / 230.000 followers sur Google+ (ici)

–       1 chaîne Youtube avec plus de 919 000 vues à regarder ici

 

Parmi les 87 pays inscrits cette année, voici les 5 pays qui ont soumis le plus de projets cette année :

1 /      Etats-Unis       5.058 créations (1er marché publicitaire mondial)
2 /      Brésil       3.419 créations
3 /      Allemagne       2.375 créations
4 /      Royaume-Uni       2.343 créations
5 /      France       1.237 créations (-23% par rapport à 2011)

Source : http://www.llllitl.fr/2012/06/cannes-lions-festival-2012/

Pour suivre le palmarès des agences et des pays invités à Cannes :

http://www.llllitl.fr/2012/06/palmares-cannes-lions-2012/

Le site de l’événement : http://www.canneslions.com/

Le Fil tweeter des Cannes Lions : https://twitter.com/hashtag/canneslions

Et maintenant plongez au cœur de l’événement et des différentes catégories qui le composent.
Vous retrouverez une sélection des articles de la semaine pour chaque catégorie de récompense des Cannes Lions.

  • Creative Effectiveness Lions

GRAND PRIX

C’est la campagne Axe – « Excite » et ses anges tombés du ciel qui a retenu l’attention du Jury pour le prix Effectiveness, BBH repart avec le Grand Prix.


LIONS

Born of Fire de Wieden + Kennedy réalisée pour Chrysler remporte un Creative Effectiveness Lion, tout comme la campagne Watermark pour Diageo  Australie réalisée par Leo Burnett, « Breathe Happy » pour P&G réalisée par Grey (NY).


L’ensemble du cas « You’re not you when you’re hungry » pour Snickers par ABBOTT MEAD VICKERS BBDO London et Germany’s Biggest search for missing children pour Germany will find you de KEMPERTRAUTMANN reçoivent un prix.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/axe-remporte-grand-prix-creative-effectiveness,13583.html

  • Cyber Lions

GRAND PRIX

Le Grand Prix est attribué a Nike pour « Nike+ Fuelband » (R/GA) et « Curators of Sweden » (voir article suivant) pour L’institut Suédois. Cette campagne a été réalisée par l’agence VOLONTAIRE.

 

GRAND PRIX

La Suède vient de remporter le grand prix cyber (ex aequo avec Nike) pour son initiative « Curators of Sweden » qui donne, ni plus, ni moins, la parole à ses citoyens sur Twitter. Une première en matière de tourisme 2.0.
Une seule voix ne suffit pas à décrire un pays. C’est la raison pour laquelle la Suède a décidé de mettre son compte Twitter (@sweden) entre les mains de ses citoyens. Chaque semaine, un nouveau « Curator » prend la parole et vient ainsi représenter la Suède dans toute sa diversité, que ce soit au niveau de ses idées ou de ses compétences. Sorte d’ambassadeur 2.0. de son pays, son intervention vise à lisser les campagnes institutionnelles habituelles en y apportant une touche plus authentique et personnelle. Femme prêtre, éditorialiste, habitant de la banlieue de Stockholm, enseignant… donnent leur vision de la Suède et partagent leurs bons plans, leurs envies, leurs opinons.
Curators of Sweden est une initiative de l’Institut suédois (agence gouvernementale visant à promouvoir l’image de la Suède à travers le monde) et VisitSweden (Office de Tourisme de Suède). Elle a débuté le 10 décembre dernier, le compte @sweden est alors devenu le porte-voix des citoyens suédois. « Personne ne possède mieux la marque Suède que ses propres habitants, et à travers cette initiative nous laissons toute la place à ”leur” Suède, tout en renforçant l’image de la Suède comme un pays ouvert, authentique, prévenant et ouvert aux idées nouvelles », explique Thomas Brühl, PDG de VisitSweden.
Annika Rembe, Directrice Générale de l’Institut suédois: « En Suède, nous avons des personnes aux larges compétences et très expérimentées sur des questions susceptibles d’intéresser un plus large public. Cette initiative allie démocratie et technologie. En les laissant s’adresser directement aux internautes, nous donnons l’image réelle de la société suédoise aujourd’hui. »
La Suède existe sur Twitter en tant que @sweden depuis janvier 2009. En un peu plus d’un mois, depuis le début le lancement de Curators of Sweden, le compte est passé  de 8 260 abonnés à 23 200. Le nombre de discussions (retweets et mentions) a énormément augmenté et révèle ainsi que la diversité de la Suède transparait bien de semaine en semaine à travers les différentes personnalités qui s’expriment.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/lecon-e-reputation-suedoise,13592.html


LION D’OR

L’application Internavi de Honda remporte un Gold Lion dans la catégorie Cyber. Au moment du tsunami, elle a permis de donner aux japonais une carte en temps réel des routes encore pratiquables dans le pays.
Le 11 mars 2011, le Nord-Est du Japon était secoué par un violent séisme. 20.000 personnes sont mortes ou portées disparues dans cette catastrophe. De nombreuses routes étaient inaccessibles ce qui posait un grave problème d’acheminement des secours, d’équipements lourds et de fournitures nécessaires telles que de l’eau, de la nourriture, des vêtements et des couvertures. 
Un problème résolu en très peu de temps par le constructeur automobile Honda et son agence Dentsu. Grâce à son système de navigation « Internavi », les routes encore intactes ont pu être signalées en un temps record, via le réseau 3G. Ce projet est intitulé Connecting Lifelines.
Ont été utilisées, pour parvenir à ce résultat, les données en temps réel fournies par les véhicules équipés d’Internavi. La carte des déplacements de Honda montrait des zones vides. Le constructeur automobile Honda a activé le système InterNavi de géolocalisation par satellite de ses véhicules sur le territoire japonais atteint par le séisme. Regroupés sur une carte, les déplacements des voitures Honda étaient autant d’indicateurs de l’état des routes.
Les informations ont été diffusées sous forme de carte en temps réel via Google Maps. Etaient indiquées, par codes couleurs, l’état des routes, leur accessibilité et l’avancée des constructions. Devenu un outil d’information indispensable aux japonais, Internavi a  permis de redresser plus rapidement la situation.
Internavi s’est révélé tellement utile au Japon qu’en seulement un an, le nombre d’abonnés a augmenté de 120% et son utilisation de 200%.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/appli-qui-sauve-vies,13612.html
Pour inciter les femmes à ne plus se refaire une beauté tandis qu’elles conduisent, Volkswagen a enrolé la star du Haul Video sur Youtube : Nikkie. Un Cyber Lion en pleine face !
Chaque année, un demi-million d’accidents de voitures en Grande-Bretagne mettent en cause des jeunes femmes trop occupées à se repoudrer le nez. Tribal DDB et Volkswagen ont donc décidé de frapper fort afin de les sensibiliser à ces chiffres effrayants.
Le constructeur automobile et son agence ont mis au point une de ces fameuses video que l’on appelle « Haul Video », sortes de tutoriels qui donnent des conseils aux femmes sur les produits de beauté à acheter et la manière de se maquiller. Avec ce genre de films, Volkswagen était sûr de parvenir à son coeur de cible, les fashionatas obsédées par leur image.
Et pour donner du poids à son stratagème la marque n’a pas hésité à faire appel à la star incontestable des Haul Video avec ses plus de 150 000 abonnés : Nikkie.
Nous n’avons pas envie de vous dévoiler le contenu, la surprise serait gachée, mais nous pouvons vous affirmer que cette campagne a bien mérité son Lion d’or à Cannes cette année.
En seulement cinq jours, « A crash course to shine“ a été partagé, retweeté plus de 110 000 fois. DDB Tribal et Volkswagen ont suscité un véritable débat sur le sujet sur YouTube avec plus de 2 100 commentaires.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/dans-face,13616.html
L’ONF remporte un Gold Lion Cyber pour son document interactif « Bear 71 live ». L’internaute se glisse dans la peau d’une femelle grizzli pour mieux comprendre le rapport qui lie l’homme à la nature. Terriblement émouvant.
Ce documentaire interactif canadien est un vrai petit bijou d’émotion. Il mérite amplement sa récompense à Cannes. Bien loin des reportages animaliers un tantinet rébarbatifs, Bear 71 live est une véritable immersion dans la nature sauvage. 

Créé par Jeremy Mendes, Leanne Allison, l’agence JAM3 et l’ONF, Bear 71 live propose une expérience en ligne interactive dans un contexte multiutilisateur, vécue du point de vue d’une femelle grizzly, de 3 ans, baptisée « Bear 71 » par les gardes forestiers qui suivent ses déplacements grâce à un collier émetteur. L’expérience, tournée au parc national de Banff, a duré 9 ans, de 2001 à 2008.


Le documentaire entièrement réalisé en flash débute par une constatation simple : Il n’y a pas beaucoup de façons de mourir pour un grizzly. Du moins, c’était le cas dans l’état sauvage. 

Durant 20 minutes une narratrice se met dans la peau de l’ours et nous raconte sa vie. Pendant cette narration, l’internaute est invité à se déplacer sur une carte interactive aux pixels plutôt grossiers représentant les différentes zones du parc de Banff et ses aménagements (lacs, montagnes, routes…). On peut ainsi y suivre les mouvements de Bear 71, ainsi que ceux de ses congénères tous munis de radio-émetteurs (ours, loups, moutons, lynx, cerfs…) et des transports (représentés par des pixels gris grossiers). Notre présence est signalée sur la carte, ainsi que celles des autres visiteurs.
La carte est truffée de picto qui permettent de visionner des photos et des vidéos des différentes espèces et d’en apprendre plus sur elles. La production est également agrémentée de centaines d’images d’animaux sauvages prises au cours des dix dernières années dans les Rocheuses par des caméras de surveillance, ainsi que d’une riche ambiance sonore composée de musique et de bruits de la nature. La narration est également ponctuée de vidéos de Bear 71 s’affichant automatiquement.


L’internaute se promène donc virtuellement dans le parc, porté par une sublime musique  tout en écoutant le récit de l’ours. Mais peu à peu celui-ci se rend compte que le paysage se transforme au profit de l’urbanisation et que, bien loin d’une vie paisible et bucolique en forêt, la vie des animaux de ce parc se résume surtout à éviter les dangers humains.  Barbelés, routes, voix ferrées, odeurs chimiques et industrielles ont peu à peu investi leur terrain de vie, jusqu’à modifier leurs habitudes de vie : troubles de l’odorat, de l’instinct, peur omniprésente et difficulté croissante de trouver de la nourriture. On voit par exemple un ours, dans une situation périlleuse, tenter de récupérer de la nourriture tombée d’un train. Pour certains l’issue est fatale: un loup est tué sur une autoroute à, à peine, 3 ans.

La dernière image est tragique : Bear 71 est surprise par un train, sur une voix ferrée ; comme le dit le commentaire, elle fera ce que sa nature lui indique : « J’ai fait ce que je devais faire. J’ai rugi et j’ai chargé ». Un instinct qui lui sera fatal. L’utilisation du morceau Glósóli de Sigur Ros ajoute à la scène une dimension magistrale et dramatique.
L’histoire de Bear 71 met en lumière notre rapport avec la nature sauvage en cette ère de réseaux, de surveillance numérique et d’information électronique. Le scénario est signé J.B. McKinnon, coauteur de 100-Mile Diet. Bear 71 est produit par Loc Dao, Bonnie Thompson, Dana Dansereau et Rob McLaughlin.
Bear 71 illustre comment l’ONF, le producteur et distributeur public du Canada, continue de changer radicalement le visage du 7e art. Sous la direction du commissaire du gouvernement à la cinématographie Tom Perlmutter, l’ONF s’est engagé à frayer la voie à des productions jamais encore imaginées, à l’aide d’une technologie qui n’a pas encore été inventée. « Je cherche à percer le mystère de ce qui nous est inconnu, à imaginer l’inimaginable et à explorer le potentiel expressif de l’espace numérique à révéler l’œuvre de façons inédites », Tom Perlmutter, architecte de la stratégie numérique pionnière de l’ONF.
Situé à Vancouver, le Studio numérique du Programme anglais de l’ONF a produit certains des projets interactifs les plus acclamés au monde, dont Welcome to Pine Point, The Test Tube with David Suzuki et Waterlife.

Source :  http://www.docnews.fr/actualites/homme-qui-enfin-ours,13611.html

LION D’ARGENT et de BRONZE

Les fans de Kaiser Chiefs pouvaient concevoir leur version personnelle du dernier album de leur idole. Une réalisation signée W + K qui remporte un Silver à Cannes.
Pour la sortie de leur album en 201,  le groupe de rock a imaginé un processus de création contributif innovant. En collaboration avec Wieden & Kennedy London, Kaiser Chiefs a mis en place une plateforme web qui défie toutes les pratiques de l’industrie musicale. Cette base de données a été conçue pour pouvoir gérer plus de 6 milliards d’albums et suivre les itérations de la création à la vente.
En se rendant sur le site officiel du groupe, les internautes pouvaient créer leur propre album en choisissant dix titres parmi les vingt enregistrés par le groupe, et réaliser eux-mêmes la pochette de leur album à l’aide d’éléments fournis. Il était alors possible à l’internaute d’acheter leur album pour la modique somme de 7,5 livres et de partager son œuvre sur les réseaux sociaux. Pour chaque exemplaire « unique » vendu, l’internaute touchait 1 livre. De nombreux outils étaient mis à sa disposition pour promouvoir au mieux son album : site officiel, réseaux sociaux, bannière actives…
Le jour du lancement le site a reçu plus de 101 000 visiteurs uniques en 24h.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/vis-vie-rock-star,13613.html
Aides et son Sexy Fingers réalisée par JWT a remporté un Silver Lion dans la catégorie Cyber, Buzzman décroche deux Bronze Lions pour « Happy birthday » de Tipp-Ex.


Source : http://www.docnews.fr/actualites/silver-lion-pour-sexy-fingers-deux-bronze-pour-ours-tipp-ex-remporte,13604.html

  • Design Lions

GRAND PRIX

Quand un rapport annuel crée l’émerveillement … Un bloc de feuilles blanches qui se colorent quand on les place sous le soleil exactement … c’est le choix du Grand Prix design de Cannes.
Les 19 membres du jury design, présidé par Bruce Duckworth, directeur de la création chez Turner Duckworth, ont choisi de récompenser l’agence allemande Serviceplan pour le rapport annuel qu’elle a réalisé pour son client Austria Solar. Faire d’un rapport annuel un objet d’émerveillement n’est pas chose courante. Ici, le propos même du produit est magnifié : rendre visible ce que l’on tient plutôt caché. La cohérence du produit avec les objectifs de la marque (une entreprise oeuvrant dans l’énergie solaire), la prouesse technique et la beauté du résultat ont emporté l’adhésion. Le papier n’est pas mort, il nous réserve même ici une excellente surprise.

Cette année, le jury Design a consacré le grand retour du Japon (12 prix dont 5 Gold) mais surtout de l’Allemagne qui, outre le Grand Prix, raffle 12 Lions dont 6 Gold.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/sous-soleil-exactement,13591.html

  • Direct Lions

Le jury présidé par Gideon Amichay, de Y&R Tel Aviv, a posé le sujet clairement. Le marketing direct est maintenant entré dans l’ère du dialogue. Il ne s’agit plus de vouloir séduire le consommateur mais bien d’entrer en relation avec des gens, des gens comme vous et moi. Le rapport marchand ne doit plus occuper le centre, il doit même apprendre à s’effacer au profit d’un discours qui se place d’emblée au-dessus de la marque. Les opérations de marketing direct doivent s’approprier des thématiques plus larges, qui intéressent réellement les citoyens bien sûr et les media par voie de conséquence …  Elles doivent aussi considérer le temps long, s’inscrire dans la durée, écrire des scénarios et non plus seulement de simples spots publicitaires. Si les résultats obtenus  sur les ventes doivent êtres mesurés et demeurent l’objectif à atteindre, les moyens pour les obtenir sont clairement à placer plus haut. Les 25 jurées sont unanimes pour voir dans ces nouvelles modalités plus d’opportunités que de menaces. Et les campagnes primées prouvent qu’il est possible de faire du marketing direct, entre autres, le moteur d’actions de grande, voire de très grande, envergure.
La campagne d’American Express est évidemment exemplaire. Comme le souligne à juste titre Gideon Amichay : « Ce n’est pas tous les jours qu’Obama prononce son fameux « yes we can » au sujet d’une opération publicitaire. »

 

GRAND PRIX

American Express est le grand vainqueur de ce premier jour du Festival. L’opération intitulée « Small business gets an official day » réalisée par Crispin Porter + Bogusky et Digitas remporte coup sur coup le Grand Prix Direct Lions, puis le Grand Prix Promo & Activation Lions. Une initiative qui permet à la marque, sans jamais aucune mise en avant, ou vulgarité, d’avoir lancé une opération qui remet en selle le commerce de proximité. American Express réalise en pleine crise économique le pari de relancer une économie locale, de remplir une fonction sociale,  sans forcing,  en réunissant une communauté de vendeurs et d’acheteurs qui ont été conquis. American Express crée de la richesse et de l’espoir. Chapeau Bas!!
En 2010, la campagne « small shop » a été axée sur les consommateurs, en les encourageant à acheter aux  petits commerçants. En 2011, l’objectif était d’élargir cette communauté en invitant également les petites entreprises, à rejoindre le mouvement.
American Express les a armés d’une boîte à outils, dotés de tout ce dont ils avaient besoin pour parler de cette journée, (des insignes « small shop » à placer sur les devantures de leur magasin, des affiches, des badges, des outils de marketing social avec notamment la création de page Facebook). American Express a également fait le choix de s’allier avec des  partenaires de taille comme FedEx, Google, Facebook, ClearChannel, pour les aider à recréer le buzz sur cet évènement qui a eu lieu le 26 novembre 2011.

Le succès a été total ! Plus de 500.000 propriétaires de petites entreprises  ont utilisé  l’ensemble des outils déployés par American Express. Des centaines de milliers de consommateurs se sont inscrits à cette journée pour recevoir un crédit de 25 $ en faisant une déclaration du shopping dans une petite entreprise le jour J. Les détenteurs de la carte de l’opération « Small Shop » a augmenté de 23% le jour J. Au final ce sont près de 103 millions d’américains qui ont fait du shopphing le 26 novembre dernier et cerise sur le gâteau le Président Obama a également joué le jeu ce jour là. Le Sénat américain a déclaréSmall Business Saturday, journée officielle qui désormais figure dans le calendrier des fêtes de Thank’s Giving (avec le Black Friday et  le Cyber Monday).

Source :http://www.docnews.fr/actualites/exploit-american-express,13548.html

 

LION D’OR

Montblanc remporte un Direct Lions Gold dans la catégorie Websites, Microsites & Banners pour « The Beauty of a second », un sublime montage de vidéos d’une seconde envoyées par les internautes.
Il y a 190 ans, Nicolas Rieussec a mesuré le quart d’une seconde. Le chronographe était né. Montblanc voulait célébrer cette invention en explorant ce qui peut être exprimé en une seconde. La maison a donc demandé aux internautes d’envoyer une vidéo représentant ce qui pouvait exprimer la beauté et ce, sous toutes ses formes. Seule contrainte, pour coller au projet, la vidéo ne devait pas dépasser la durée d’une seconde. Des instants de vies éphémères qui composent aujourd’hui le projet The Beauty of a second.
Pour figurer dans ce clip, les participants devaient soumettre des vidéos d’une seconde, à savoir 24 images, format classique pour un film. Il s’agit de la compétition visuelle la plus courte jamais faite. La marque voulait ainsi rendre hommage à l’exactitude, à la plus petite unité dans laquelle il est possible d’éprouver la beauté et de fait, à la beauté des chronographes de Montblanc…
Quatre qualifications ont eu lieu pour, au final, un total de 60 vidéos en compétition dans la finale pour le grand prix. 4436 vidéos avaient été postées. Ce concours d’inspiration était parrainé par le cinéaste allemand Wim Wenders.
La première compilation postée sur Vimeo mi-novembre 2011 a reçu un million de visites en 10 jours. Trois autres compilations ont ensuite été postées ; si l’on fait le bilan des quatre cela représente une augmentation de 3.000% de visites sur le site. Cette compétition a été soutenue par GQ, Vanity Fair, New York Times, Forbes, Huffington Post, ESPN, The Independent.
Jan Herms pour sa vidéo d’une seconde Monumental Night with Moving Stars et Alexandra Ivascu pour la meilleure playlist Sixty seconds to fall in love sont les gagnants de ce concours. Wim Wenders et le jury ont récompensé les deux heureux gagnants, le 20 mars dernier à Berlin, avec un Chronographe Nicolas Rieussec.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/beaute-seconde,13597.html

LION D’OR et D’ARGENT

On notera que DDB Paris remporte dans cette catégorie un lion d’or et un lion d’argent pour son opération Mini Maps réalisée pour Mini France.
L’année dernière, Mini lancait son jeu Mini Maps sur Facebook en utilisant les données libres de Google Maps. L’agence DDB a imaginé pour le constructeur un jeu de course sur facebook : les likers de MINI France pouvaient ainsi conduire partout où Google Maps a répertorié une route, c’est-à-dire à peu près partout dans le monde… Qu‘ils habitent sur une route de campagne ou sur une avenue célèbre, à Rio de janeiro ou dans le 3° arrondissement, ils pourront courir seul, à bord de leur modèle préféré, ou avec les autres fans de la marque. Les utilisateurs pouvaient ainsi débloquer un des 9 modèles non disponibles à la vente et pour la plupart inédits. (A titre d’exemple, MINI a créé pour l’occasion une version Police, Pirate, etc).


Un coup de coeur pour une opération beaucoup plus modeste … parce qu’on ne peut quand même pas toujours viser de changer le monde. Réalisés par BBDO Argentina pour la Smart, les twitts illustrés en 140 signes reçoivent un Lion d’Argent. Oui … ce n’est pas grand-chose, mais c’est le genre de pas grand-chose dont on se dit … Hé ben, il fallait y penser !
Afin de lancer son compte Twitter (@smartArg), Smart en collaboration avec son agence BBDO Argentine, a décidé de raconter une jolie histoire sur la toile animée en jouant avec 140 caractères. Les internautes pouvaient faire défiler l’animation sur Google Chrome en jouant avec les touches J et K. Mignon.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/marketing-direct-gagnants-cannes,13545.html

  • Media Lions

Les 29 membres du jury de la catégorie media, présidé cette année par Mainardo de Nardis, CEO d’OMD Worldwide, ont joué serré. Seulement onze Gold distribués, dont six concernent des opérations « charity ». La France gagne deux « silver » : le premier pour Zenith Optimedia avec l’opération « contrexperience » de Contrex et BETC pour MCM pizzas.

GRAND PRIX

Le grand prix media est remporté pour un dispositif imaginé par Manning Gottlieb OMD dans les rues de Londres. Google voice search prouve qu’il est parfois plus clair de dire que d’écrire.
C’est Manning Gottlieb OMD qui remporte le Grand Prix pour son opération « Google Search by Voice ». Il s’agit d’une fonctionnalité qui permet de lancer une recherche rapide en prononçant les termes de sa recherche à voix haute. L’agence a imaginé une série d’affiches dont les accroches étaient toutes écrites phonétiquement. Un véritable charabia que, dès lors qu’on le prononce à voix haute, « Google Search by Voice » n’a aucun mal à comprendre.
Diffusées à Londres, on pouvait voir ces visuels en extérieur, à Picadilly Circus, Leicester Square, Covent Garden, Oxford Circus, Marylebone, elles indiquaient toutes sorte d’informations utiles telles que les disponibilités de taxi, les heures de ciné, les réservations de billets, les lieux où se restaurer…  Au total 150 annonces sur mesure, sur six formats pour la campagne la plus complexe en plein air jamais réalisée au Royaume-Uni.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/quand-london-calling-lion-rugit,13577.html

LION D’OR

Les amateurs d’anniversaire surprise vont adorer. Quand tout un pays souffle les bougies d’un illustre inconnu, c’est assez réjouissant. Une opération qui remporte un Lion d’Or Media à Cannes.
Pour fêter ses 3 ans, la radio belge JOE fm a imaginé une fête d’anniversaire grandiose et un peu particulière. L’idée était de choisir un seul auditeur et de le fêter comme un roi. Sélectionné parmi les 20 000 fans de la station, Bjorn De Vuyst s’est vu dans un premier temps offrir un séjour en Egypte. Tandis qu’il profitait de deux semaines paisibles loin des ondes médiatiques, JOE fm mettait en place la suite du programme baptisé : « The National Surprise Party. » Tout le pays été mobilisé pour fêter dignement l’anniversaire de Bjorn De Vuyst.
Son nom s’est trouvé affiché partout dans les médias : télévision, magazines,  quotidiens, affichage … L’agence Dallas a aussi prévu une carte d’anniversaire géante que tous les fans pouvaient signer. Et pendant ce temps, les auditeurs lui préparaient la fameuse « surprise partie nationale ». Rien n’a été laissé au hasard : ses aliments préférés, ses groupes favoris… et tout ce qui pouvait faire son bonheur.
L’opération a été un succès : en plus de l’immense surprise de Bjorn De Vuyst, les mille billets d’entrées de la party ont été vendus en un temps record. Le nombre de fans a augmenté de 26 % et pendant 2 semaines le taux d’écoute n’a jamais été aussi élevé.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/belges-fetent-anniversaire-inconnu,13581.html

  • Mobile Lions

GRAND PRIX

Offrir un Coca à un inconnu à l’autre bout du monde, juste pour le plaisir de faire plaisir … c’est le rêve réalisé pour Coca par Google qui remporte le Grand Prix Mobile Lions à Cannes. Enjoy happiness !
Pour la première fois à Cannes, la catégorie Mobile a été ajoutée au palmarès. Un jury court, réunissant 11 experts internationaux autour de Tom Eslinger, directeur de la création digitale chez Saatchi & Saatchi Worldwide. A noter, l’absence des français, aussi bien autour de la table que dans la liste des gagnants.
Les campagnes ont été évaluée sur un certain nombre de critères prenant en compte d’une part le rôle central du mobile dans le dispositif et d’autre part la mise en scène des usages propres à ce media : l’efficacité de la viralité et du partage ainsi que la capacité à bouleverser les frontières géographiques et les barrages du temps.
Mais le jury des Mobiles Lions reconnait que, quelque soit la virtuosité du dispositif technique, c’est toujours et encore la force de l’idée originale qui distingue les opérations.
La technologie la plus pointue doit s’effacer au profit de la fluidité de l’expérience utilisateur.
C’est l’opération « Hilltop re-imagined for Coca Cola » de Google qui remporte ce premier Grand Prix .
Ce projet fait partie de Google’s Project Re:Brief. Le principe est simple : prendre quatre publicités emblématiques des années 60 et 70 et imaginer la manière dont elles seraient traitées aujourd’hui à l’ère du digital : Drive it like you hate it (Volvo), I can’t believe I hate the Whole Thing (Alka Selzer ‘s),We try harder (Avis) et celle qui nous intéresse ici Hilltop (Coca-Cola) tournée 1971 (pour ceux qui ne s’en souvienne pas, regardez-la ici).
Tourné en Italie, Hilltop mettait en scène de jeunes européens chantant « J’aimerais acheter un Coca à la terre entière ». Aujourd’hui, grâce à la technologie Google, ce n’est plus un slogan, mais une réalité. Il est désormais possible d’envoyer un Coca gratuit, n’importe où sur la planète, via AdMob, iOS, Android, avec un petit message ou une vidéo à l’intention du destinataire. Rassurez-vous, Google s’occupe aussi du problème de la traduction.
Grâce à Google Maps, Street View,  une vidéo dynamique est réalisée qui illustre le parcours du soda envoyé de l’emplacement où se trouve l’utilisateur jusqu’au distributeur. Une fois le Coca-Cola livré, les bénéficiaires peuvent également remercier le donateur par un message. Celui-ci le reçoit sur sa boite de réception, accompagné d’une vidéo montrant la surprise et l’étonnement de receveur face au distributeur.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/free-coca-pour-tout-monde,13574.html

  • Outdoor Lions

GRAND PRIX

La Mercedes Invisible et Coca remportent le Grand Prix Outdoor.
C’est la deuxième année consécutive que la Chine remporte un Grand Prix à Cannes. En 2012, le Jury a aimé « la simplicité, la profondeur, la charmante expression de la philosophie de la marque » de la campagne Coca-Cola signée Ogilvy Shanghai. A contrario, il a fait son deuxième choix sur la technologie en récompensant la modernité et la « cool attitude » de la Mercedes Invisible conçue par Jung von Matt.
Pour rappel The invisible drive est une belle initiative d’ambient marketing signée Jung von Matt/Alster Werbeagentur GmbH, en collaboration avec le directeur artistique Jonas Keller et Markenfilm-Crossing GmbH (production).

Source : http://www.docnews.fr/actualites/grand-prix-pour-mercedes-coca-argent-bronze-pour-francais,13571.html

  • PR Lions

GRAND PRIX

Le Grand Prix de la catégorie PR a été remporté par la Banque Populaire de Puerto Rico et son agence JWT San Juan. Une opération ambitieuse qui fait bouger les mentalités en swinguant …
Le jury présidé par Gail Heimann, Vice-Présidente de l’agence Weber Shandwick, est unanime : les relations publiques ont définitivement opéré leur mutation. Depuis 5 ans, le marché a été bouleversé, au même titre que tous les autres. Désormais, une bonne opération de Relation Publique doit voir plus large, viser plus ambitieux et placer le consommateur au coeur. Au feu le monologue des marques et son cortège de surdités et d’aveuglements : on entre en dialogue, on provoque l’engagement, on soulève des questions de société bien au-delà de la simple problématique marchande et l’on pense global, en résonance avec toutes les actions de la marque. 


Le Grand Prix de cette année répond à ces nouveaux défis : prendre une chanson populaire et obtenir une visibilité en media propre aux grands événements d’actualité nationale. L’opération « The Most Popular Song » a été réalisée par JWT San Juan pour la Banque Populaire de Puerto Rico. 
Partant du constat que 60% de la population de l’île reçoit des subventions gouvernementales et semble s’installer avec une certaine philosophie dans cette situation, la banque s’est attaquée à ce sujet épineux en douceur et donc en chanson. Le groupe de salsa El Gran Combo a détourné son plus grand tube “No Hago Más Ná”. Une chanson nouvelle est née : même musique, nouvelles paroles. Ainsi, « It’s so good to live like this, just eating and not working » (C’est si bon de vivre comme ça, juste manger et ne pas travailler) est remplacé par « It’s so good to live like this, always willing to work » (C’est si bon de vivre comme ça,  toujours disposés à travailler)… Un message résolument plus tourné vers une vie plus active.

LIONS D’OR

Le jury salue aussi l’opération « blood relation » qui est couronné d’un Lion d’Or. En septembre 2011, plusieurs membres du PCFF (Parents Circle Family Circle), une organisation conjointe israélo-palestinienne réunissant ceux qui ont perdu des proches dans le conflit, se sont rendu côte-à-côte à la Cinémathèque de Tel-Aviv sous l’égide des Nations Unies. Israéliens et Palestiniens ont fait don de leur sang comme acte symbolique de pacification. Une action qui a marqué la Journée internationale de la paix. Le sang récolté a été redistribué dans les hôpitaux israéliens via la banque nationale du sang, le Magen David Adom (service médical d’urgence d’Israël) et par l’hôpital Al-Makassed Islamic Charitable Society pour les Palestiniens de Jérusalem-Est.
Ce projet intitulé Blood Relations est né de l’initiative The Impossible Brief, un défi mondial lancé par Saatchi & Saatchi Israël en 2010. Les esprits créatifs du monde entier ont été invités à imaginer des solutions pour rapprocher les Israéliens et les Palestiniens. Les idées finales ont été éditées dans un livre qui fut envoyé aux dirigeants politiques du monde entier. En partenariat avec The Peres Center for Peace, ces idées ont été étudiées par des juges palestiniens, israéliens et internationaux. Le jury du festival de Cannes 2011 a élu Blood Relations projet gagnant, tandis que les membres du PCFF ont estimé qu’il s’agissait de l’expression ultime de la réconciliation. L’association a donc contacté l’agence Saatchi & Saatchi EMEA afin de concrétiser le projet Blood Relations.

Dr Aliza Savir, directeur général adjoint du Peres Center a déclaré: « En raison de la persistance du conflit qui frappe cette région, nous sommes malheureusement témoins d’une accélération du processus de déshumanisation, et il y a un besoin urgent d’insister sur la dimension humaine. Cette campagne transmet deux messages: premièrement, le fait que nous sommes tous humains et avons le même sang et deuxièmement, nous aspirons tous fondamentalement à la même chose qui est tout simplement de vivre.  »
Le projet Blood Relations a été salué par Barack Obama, Bill Clinton, le Président Carter et Monseigneur Desmond M. Tutu.

À noter le Lion d’Or obtenu par La Redoute et son agence CLM BBDO pour l’opération dit de l’homme nu. On se souvient du drame : un homme nu dans les flots à l’arrière d’une photo de la collection enfants. Le buzz qui part, qui dérape et qui moque la marque. Et puis, l’opération rebond qui sauve du naufrage. Le discours clair de l’équipe marketing et le grand jeu à la recherche des erreurs glissées, intentionnellement cette fois, dans les pages du site … Réactivité, humour … un joli cas d’école pour tous en matière de gestion de crise.

A souligner également, le Gold Lion remporté par Leo Burnett Beirut pour sa campagne « no right no women », en faveur du droit des femmes au Liban. L’association a demandé aux libanaises d’imaginer un monde sans hommes (forums, débats). Au final les media se sont emparés de cette opération lui offrant une résonance sans précedent mais surtout le parlement libanais plancherait sur un projet de loi en faveur du droit des femmes.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/lions-gagnants-cannes,13541.html

  • Press Lions

#Unhate de Benetton (et ses agence Fabrica Treviso et 72 and Sunny) est le grand gagnant de la compétition Press des Cannes Lions. En France, Marcel rafle 2 Gold Lion pour la campagne Ray-Ban et Y&R un Gold Lion pour « Ocean Initiatives 2012 » de la Fondation Surfrider.

GRAND PRIX

Ce sont les visuels du baiser entre Obama et Chavez, celui de Mahmoud Abbas et de Benjamin Netanyahu et enfin celui de Nicolas Sarkozy et d’Angela Merkel qui récompense Benetton et sa campagne #unhate du Grand Prix Press Lion.

LIONS D’OR

La France obtient 3 Gold Lions dont deux pour l’agence Marcel et sa campagne Ray-Ban pour les visuels « Lovers », « Dancing », « Rapper » et « Miniskirt » et un pour Y&R pour la campagne « Ocean Initiatives 2012 » de la Fondation Surfrider. L’agence repart avec un Silver Lion pour sa campagne realisée pour Opel pour les visuels « the Deer », « The Rabbit », « The Boar ».

Gold Lion pour la campagne « Revista Mercado » signée JWT Argentina pour Editorial Coyuntura.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/benetton-rafle-grand-prix-press-argent-pour-france,13587.html

  • Promo & Activation Lions

LIONS D’OR

American Express remporte le Grand Prix des Promo & Activation pour son initiative très politique dans l’économie locale américaine. Politique également la campagne « The return of dictator Ben Ali » réalisée par Memac Ogilvy Label qui remporte deux Gold Lions.
Quelques campagnes récompensées cette année sont marquées par la polique comme l’initiative American Express qui remporte le Grand Prix (voir la une) mais aussi comme la campagne réalisée par Memac Ogilvy lors des élections tunisiennes qui mettait en scène le retour de Ben Ali et remporte deux Gold Lions.
« La campagne American Express est très impressionnante, elle ne semble pas du tout sortie d’une agence de publicité. Sa réussite est sans équivalent puisque qu’un Small Business Day est désormais officiel et que même Barack Obama en a parlé.
La campagne sur le retour de Ben Ali après ce printemps arabe joue sur l’émotionnel » souligne Koenraad Lefever, directeur de la création de l’agence Duval Guillaume et membre du jury.

Mais c’est aussi la jolie initiative de Help Remedies réalisée avec Droga5 pour trouver des donneurs de moelle osseuse qui remporte un Gold Lion.

Enfin la campagne et l’application Mobile Medic qui aide les étudiants en médecine à réaliser des diagnostics sur des cas réels grâce à une application remporte un Gold Lion. Il s’agissait d’une campagne de recrutement pour la Force de Défense australienne conçue par Georges Patterson Y&R. Sur les affiches posaient de vrais patients.

Sur un mode plus festif, l’agence belge Duval Guillaume Modem remporte deux Gold Lions pour TNT « Push to Add Drama » et un pour l’opération où l’agence avait mis en scène des bikers dans un cinéma pour la marque Carlsberg. « Suite à notre fusion, nous nous attendions à une période plus difficile, mais c’est le contraire qui se passe, il y a une bonne énergie, nous sommes sur une bonne tendance ». ajoute Koenraad Lefever.

La campagne Lego signée Service Plan Munich remporte un Gold Lion pour « une campagne joyeuse et poétique, c’est une expérience qui fait rêver les enfants et les pères de famille », et qui a séduit  Koenraad Lefever. Par ailleurs l’agence Jung von Matt remporte un Silver Lion pour sa Mercedes Invisible, et un Bronze pour « A Live Play on Facebook » réalisée pour le théatre Maxim Gorki.

La seule agence française, à remporter un prix, est Ogilvy qui gagne un Lion de Bronze pour Ford pour – Pin Ball.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/actes-politiques-sociaux-gagnants-promo-activation-lions,13562.html

LION de BRONZE

Quelques cagettes pour un Lion de Bronze à Cannes, dans la catégorie Promo& Activations, c’est la prouesse accomplie par Volkswagen et son agence DDB Mexico.
Pour prouver la capacité de chargement du modèle Volkswagen Crafter, le constructeur automobile a mis en place un immence QR Code, uniquement constitué de cagettes en bois. Une fois le code QR flashé, les utilisateurs de smartphones ont pu visionner une vidéo montrant que peu de temps avant ces caisses étaient chargées dans le Crafter.
L’expérience a été réalisée sur le centre Abastos, un des plus grands espaces commercial pour les grossistes en fruits, légumes et autres amtières brutes. L’espace idéal pour ce genre de promotion.
La notoriété de Crafter a augmenté de 224% parmi les visiteurs réguliers du centre Abastos. 87% des visiteurs interrogés ont exprimé le souhait de changer leur véhicule actuel pour un van Crafter. L’intention d’achat s’est transformée en ventes réelles chez les quatre principaux distributeurs VW proche du centre Abastos : ceux-ci ont augmenté leurs ventes de Crafter de 70% en moyenne au cours des 2 mois suivants le dispositif.

Source : http://www.docnews.fr/actualites/cagettes-dans-camionette,13614.html

  • Les Chatons d’Or

Parce qu’il fallait un prix normal et gratuit pour les créatifs de 7 à 107 ans, les Chatons d’Or, organisés par le blog Wepulp, récompensent tous ceux qui font la publicité d’aujourd’hui et de demain.
Du 19 juin au 10 juillet 2012, Wepulp organise les Chatons d’Or, un prix de créativité publicitaire ouvert à tous et où le public aura son mot à dire.
Tout le monde peut concourir. Publivores,  étudiants, agences (petites ou grandes), créatifs, rédacteurs, freelances… et, s’ils ne sont pas découragés, les « personal branleurs » ! Pas besoin d’être un as de Photoshop pour participer. C’est l’idée qui prime.
Pour participer, Il suffit de déposer votre visuel et/ou votre slogan sur l’application Facebook et cela dans deux catégories :

La catégorie libre, composée de campagnes existantes ou non, diffusées ou susceptibles de l’être, respectant les règles déontologiques en vigueur.
La catégorie briefée, répondant à l’un des trois briefs créatifs : promouvoir le voyage dans l’espace à 499,99 € ; redonner vie à la carte téléphonique, à l’heure de l’iphone ; faire la pub de la moustache.

Ensuite, les vainqueurs seront désignés selon les votes du public – via l’application Facebook (50% de la note) et d’un jury de professionnels/blogueurs/journalistes (50%). Le vainqueur de chaque catégorie se verra remettre un chèque de 499,99 € et un apéro clôturera le prix (avec le jury, les partenaires et tous ceux qui ont envie de partager un moment sympa).

Source : http://www.docnews.fr/actualites/creatifs-chatons-arrivent,13553.html

Les gagnants des Chatons d’Or ont été annoncés. Pour voir leurs créas, c’est ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s